Miss Tic

Miss Tic

1956 - 2022

Miss Tic est poète et déterminée. Nous lirons ses textes, envers et contre tout.

En 1985 elle débute une œuvre majeure, un grand livre qui n'est pas terminé : Paris. Elle trouve des pages vierges ; des murs. Elle devient plasticienne et utilise le pochoir parce que c'est aussi le moyen le plus efficace pour s'exprimer haut et fort.

Si l'intérêt est immédiat, le succès est plus « progressif », début 80 le Street Art n'est pas considéré en France comme un art à part entière mais encore comme un acte de vandalisme (elle l'apprendra à ses dépends). Aujourd'hui vous la connaissez tous ; amateur d'art, grand collectionneur ou simple observateur contemporain.

Elle est devenue une figure incontournable, comme les deux trois précurseurs opiniâtres que nous connaissons bien et à qui nous devons largement la vigueur du marché de l'art, trente ans après les premières oeuvres. Avec des dessins de femmes, du noir, du rouge, et des phrases qui interpellent, ses créations expriment le désir et la liberté, le désir de liberté et la liberté du désir! Reconnaissable au premier regard, la Miss a marqué Paris avec un tatouage indélébile comme son lien avec la ville.

Texte © FRAG