Object Image

"Justitia"

« Justitia » transcrit des vers de la fin du poème « La Révolution », qui sera publié dans Les Quatre Vents de l'esprit mais dont la rédaction se place traditionnellement entre octobre et Noël 1857. Dans la dernière section, « L'Arrivée », les statues équestres d'Henri IV, Louis XIII et Louis XIV atteignent la place de la Concorde où, au lieu d'y trouver la statue de Louis XV qui lui donnait auparavant son nom, elles découvrent l'échafaud de Louis XVI : « Au lieu de la statue, au point même où leurs yeux / Cherchaient le Bien-Aimé triomphal et joyeux, / Apparaissaient, hideux et debout dans le vide, / Deux poteaux noirs portant un triangle livide ; / Le triangle pendait, nu, dans la profondeur ; / Plus bas on distinguait une vague rondeur, / Espèce de lucarne ouverte sur de l'ombre ; / Deux nuages traçaient au fond des cieux ce nombre : / - Quatrevingt-treize-chiffre on ne sait d'où venu. / […] / C'était on ne sait quel échafaud inconnu. / […] / L'échafaud, immobile et monstrueux, semblait / Communiquer avec la tombe universelle. / Une pourpre, semblable à celle qui ruisselle / Et qui fume le long du mur des abattoirs, / Filtrait de telle sorte entre les pavés noirs / Qu'elle écrivait ce mot mystérieux : Justice. »
1857
Crayon, Plume (arts graphiques), Pinceau, Fusain, Gouache, Frotté, Encre, Papier
53.4 x 35.0cm
966
Image © Maison de Victor Hugo, 2023

Where you'll find this

Maison Victor Hugo
Maison Victor Hugo
Permanent collection